Historique

C’est en 1988 qu’un groupe de gens issus des milieux des affaires, de la santé et du communautaire se réunissaient pour mettre sur pied une ressource d’hébergement qui allait répondre à un besoin essentiel dans La Mitis : venir en aide aux personnes alcooliques et toxicomanes.  En 1991, l’ouverture de La Maison de l’Amour, qui devint La Maison de l’Espoir en 1992, a vite mobilisé les citoyens de La Mitis .  De jour en jour, l’organisme recevait des dons en bien matériel de toute sorte pour aider à la mise sur pied du centre d’hébergement.  Devant cette grande générosité, l’organisme eut l’idée d’ouvrir une friperie, afin d’aider d’une autre façon les gens de la communauté qui en avaient besoin et du même coup, amener une source de financement pour le centre d’hébergement.

Au fil des ans, les services se sont modifiés afin de poursuivre notre mission de venir en aide aux gens dans le besoin. Les portes de notre milieu de vie sont maintenant ouverte aux gens qui souhaitent bénéficier de nos services et activités sans nécessiter d’hébergement.

Nous opérons encore notre friperie, qui porte maintenant le nom de Friperie Le Chiffonnier. En plus de nous permettre d’offrir des articles, des vêtements et des meubles à moindre coûts pour la population, Le Chiffonnier est aussi un plateau de travail pour les gens qui sont en démarche de réinsertion socioprofessionnelle, un centre de tri de matières textiles récupérables et un service de couture.

Depuis plus de 25 ans, La Maison de l’Espoir rayonne au cœur de sa communauté, motivée par les réalités et les besoins des gens qui l’habitent momentanément, des visiteurs et aussi de tous ceux qui contribuent, de près ou de loin, à la poursuite de cette belle aventure.

 Notre mission

Accueillir les personnes traversant une période difficile et leur offrir un hébergement temporaire ou des services favorisant la mise en place d’un projet de changement visant leur mieux être personnel et leur intégration dans la communauté.

Notre philosophie

En s’inspirant principalement des approches humaniste et cognitivo-comportementales, nous tentons, par nos interventions basées sur la théorie du choix (réalité thérapie) et l’entretien motivationnel, de placer la personne au cœur des réflexions, des choix et des actions à entreprendre dans le but de poursuivre ses objectifs déterminés.

  • Je me sentais au bord du gouffre. Les intervenants de la Maison de l’Espoir m’ont aidé à reprendre ma vie en main et à regarder vers l’avant.

    JOËLLE, 24 ans

Si tu es prêt pour un changement, rejoins-nous!

NOUS CONTACTER